Dans un monde de plus en plus globalisé, il devient nécessaire d’apprendre les langues étrangères, que ce soit pour travailler à l’étranger ou juste pour travailler avec d’autres pays. Cela peut également être tout simplement nécessaire pour comprendre les instructions d’une machine ou pour surfer sur internet où de nombreuses informations sont en anglais. Ainsi, de nombreuses professions exigent des connaissances établies en langues étrangères. Les tests oraux sont courants, mais pour simplifier les procédures et normaliser les processus d’adhésion, plusieurs types de certifications de langues étrangères ont été créées. Le TOEIC et Le TOEFL sont les plus connus, mais il en existe d’autres qui permettent de certifier d’un certain niveau dans une langue étrangère.
Ces certifications donnent l’accès à des niveaux d’études supérieures et peuvent également ouvrir les portes de certaines professions. Dans des domaines concurrentiels comme l’ingénierie ou les reflations internationales, les certifications sont obligatoires. Elles sont aussi juste de bons ajouts à
mettre sur votre CV.

Les Certifications Officielles

Le TOEIC et Le TOEFL sont les certifications les plus connues dans le monde, mais elles ne sont pourtant pas officiellement reconnues par le ministère de l’enseignement français. En effet, ce dernier a créé dans les années 2000 son propre certificat de langues étrangères intitulé le CLES (Certificat de compétences en langues étrangères) et qui permet aux étudiants de tester leur niveau dans 9 langues étrangères. L’un des gros avantages de ce test est qu’il est très abordable. De nombreuses universités ou établissements l’offrent à leurs étudiants qui n’ont pas à payer les frais d’inscription qui varient entre 80 et 150 euros suivant les langues et les niveaux.
Pour savoir si une certification est officielle, vous pouvez chercher le signe CECRL qui signifie Cadre Européen commun de référence pour les langues. C’est une notation commune qui a été décidée par les pays membres de l’union européenne et qui permet d’uniformiser les enseignements des
langues étrangères à travers l’Europe. Les grilles d’évaluation telles que A1 ou B2 sont issues de ce système de notation international. Si votre certificat prend en compte cette grille, alors il sera reconnu par tous les établissements.
Ce cadre permet d’évaluer quatre compétences particulières :
· compréhension écrite
· compréhension orale
· expression écrite
· expression orale
Chaque module présente des exercices différents qui permettent d’évaluer tous les aspects d’une section.
Certains certificats peuvent être adaptables en fonction de vos besoins. Si vous n’avez pas exemple besoin que de l’expression écrite, le certificat anglais LINGUA SKILL ou le certificat espagnol SIÈCLE propose des options modulables.

Les certifications non officielles

Il existe un grand panel de certifications et la plupart ne sont pas officielles. Cela ne veut pas dire qu’elles ne seront pas reconnues par un établissement ou une entreprise, mais juste qu’elles ne suivent pas le programme défini par le CECRL. Certaines de ces certifications sont de fait plus connues et réputées que les certifications officielles. C’est le cas notamment du TOEIC et du TOEFL. Ces deux certifications sont d’origine américaine et font office de référence dans l’évaluation du niveau d’anglais d’une personne. Ces tests sont parfois disponibles en ligne et ne donnent pas un niveau mais un score.

Le TOEFL

C’est un test pointu qui est plutôt destiné aux personnes désirant étudier à l’étranger. Il peut proposer des questions assez techniques sur des cours qui peuvent toucher la physique quantique ou la littérature grecque. Il existe plusieurs types de TOEFL. La version internet est plus courte mais présente des équivalences avec la version papier. Les notations sont différentes mais le principe est le même. Vous répondez aux questions et vous devez obtenir une note minimum pour l’obtenir. Plus d’informations sur le site référence.
Pour passer le TOEFL, vous avez l’option internet qui sera la plus pratique. Mais vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre établissement qui organise peut-être des sessions. L’avantage est qu’il sera sans doute gratuit ou peu onéreux. En dehors d’un circuit étudiant, le TOEFL coûte environ 240 dollars. Le prix étant conséquent, il est préférable de s’entraîner longuement avant et de faire des tests gratuits sur internet pour voir si vous avez le niveau suffisant. Il existe également de nombreux tutoriels YouTube pour vous accompagner dans ce processus.

Le TOEIC

C’est un test similaire au TOEFL mais qui s’adresse plutôt aux personnes désireuses d’effectuer un stage en entreprise à l’étranger ou qui cherchent juste un emploi dans un autre pays de langue anglophone. Le langage est plus professionnel et, par certains aspects, plus accessible. Le TOEIC est moins cher, environ 80 euros et est souvent considéré comme un niveau en dessous du TOEFL.
De nombreux étudiants passent les deux examens pour plus de cohérence dans leur projet international. Si vous pouvez passer les tests à l’université, il est préférable de tous les passer pour augmenter vos chances de vous faire prendre dans une école.
La préparation du TOEIC est tout aussi importante que pour le TOEFL. Il est sage de se préparer en suivant des tutoriels et en effectuant des tests sur internet. Une fois que vous arrivez à une note régulière, vous pouvez vous lancer dans l’aventure.
Les universités qui proposent des tests collectifs le font une à deux fois par an. Dès le début de l’année, renseignez-vous auprès du secrétariat ou de votre prof d’anglais pour connaître les dates et planifier votre préparation.
D’autres certifications sont tout aussi connues dans les autres langues comme le CILS pour l’Italien ou le TRKI pour le russe. Tous les certificats peuvent être passés dans une université ou en extérieur. Les prix varient et vous pouvez vous renseigner sur le site internet de chaque certificat pour
plus d’information. La procédure est régulièrement la même, seuls les systèmes de notation peuvent diverger. Si vous avez déjà en tête une école ou un emploi que vous voulez obtenir, il est conseillé
de demander aux responsables quels sont les tests qu’ils recommandent.

Ci-dessous, nous avons établi une liste non exhaustive des certifications les plus connues :

Liste des certifications

– Certifications en anglais : Il en existe une multitude : Cambridge English, TOEIC ou TOEFL
(tests américains non reconnus CECRL), Lingua Skills, IELTS (non reconnu CECRL), Aptis.
– Certifications en russe : TRKI ou TORFL en fonction du niveau souhaité.
– Certification en chinois : HSK (Hanyu Shuiping Kaoshi).
– Certifications en espagnol : SIELE (service international d’évaluation de la langue espagnole),
DELE (Diploma de Español como Lengua Extranjera)
– Certifications en portugais : Le CIPLE (Certificado Inicial de Português Língua Estrangeira) est le
plus connu. Vous avez d’autres possibilités en fonction du niveau souhaité : DEPLE, DIPLE,
DAPLE ou DUPLE. Le portuguais du Brésil s’évalue différemment avec le CELPE-BRAS.
– Certifications en italien : CILS (certification d’italien comme langue étrangère), PLIDA (Progetto
Lingua Italiana Dante Alighieri), CELI (Certifications of knowledge of the Italian language ).
– Certifications en allemand : DSD (Deutsches Sprachdiplom). Vous pouvez aussi vous renseigner
auprès du Goethe Zertifikat
– Certification en arabe : CIMA (certificat international de maîtrise en arabe). Ce test est reconnu
par le CECRL.
– Certification en japonais : JLPT (japanese language proficiency test) Ce test n’est pas reconnu par
le CECRL. Nous n’avons pas connaissance de tests pour le japonais qui le soient.
– Certificat CLES (certificat de compétences en langues de l’enseignement supérieur). Il propose
des certificats dans les langues suivantes : anglais, allemand, espagnol, italien, arabe, grec moderne,
polonais, portugais et russe.

Comment préparer sa certification

Les certifications de langues étrangères ouvrent de nombreuses portes. Cela représente donc un enjeu certain qu’il faut pouvoir gérer convenablement. En tant que Français, nous ne sommes pas particulièrement réputés pour notre maniement des langues. La cause à l’importance de la langue française dans le monde et les institutions qui sont très fortes pour tout traduire. En effet, il est possible de lire du contenu du monde entier en français. De plus, l’essor des technologies de traduction rend de plus en plus facile l’accès aux contenus étrangers. Il est à se demander si l’apprentissage des langues étrangères sera toujours utile plus tard, lorsque nous serons tous équipés de traducteurs intégrés (si, si, c’est en chemin !).
Mais pour autant, l’apprentissage de langues étrangères apportent bien d’autres bienfaits. Apprendre une autre langue, c’est partir à la découverte d’une autre culture et changer sa perception du monde.
Lorsque l’on parle un autre idiome, on change sa manière de parler, de concevoir le langage, on découvre un autre horizon qui nous invite forcément au changement.
Pour apprendre les langues et se préparer aux tests, il existe plusieurs méthodes et elles s’adaptent en fonction du contexte et de la personnalité de chacun. En effet, nous n’apprenons pas tous de la même manière. Certains ont une mémoire plutôt photographique tandis que d’autres ont la mémoire
des mots. Dans tous les cas, une règle d’or est à rappeler : le cerveau n’apprend jamais mieux que quand il est obligé d’apprendre.

Les séries télévisées et jeux vidéos

C’est un petit truc que de nombreux joueurs et fans de séries ont découvert. Pour comprendre certaines indications de jeux, il est nécessaire d’apprendre quelques rudiments d’anglais. Game Over est un exemple, mais il y en a tant d’autres ! De la même manière, en regardant une série dans sa langue originale comme le fameux Game of Thrones, on force notre oreille à entendre une langue étrangère et à se familiariser avec.
Notre conseil est d’abord de visionner un épisode de votre série favorite en anglais avec les sous-titres en français. Ensuite, quand vous voulez le revoir, mettez cette fois-ci les sous-titres en anglais.
Si vous ne comprenez rien, ce n’est pas grave, votre cerveau travaille à votre insu ! Vu que vous avez déjà vu l’épisode, il n’y aura pas de frustration !

Voyage à l’étranger

C’est forcément l’une des meilleures solutions pour apprendre une langue. Si vous n’avez pas forcément les moyens de partir loin, essayez la porte d’à côté. Privilégiez un week-end à Londres plutôt qu’un jeu vidéo ou les dernières baskets à la mode. L’Espagne, l’Italie, l’Allemagne… La France est tellement bien située que l’on peut très facilement aller à la rencontre d’autres cultures.
Pour l’hébergement, nous conseillons un site comme couchsurfing pour dormir chez l’habitant.
Ainsi, vous êtes sûr d’apprendre la langue… parce que vous n’aurez pas le choix ! Les auberges de jeunesse sont aussi intéressantes pour rencontrer du monde.
Si le voyage est impossible pour des raisons financières ou autres, essayez de prendre un correspondant. Ce n’est pas réservé qu’aux collégiens. Vous pouvez vous renseigner sur internet sur des sites
qui s’occupent de mettre en lien des étudiants du monde entier.

Les sites d’apprentissage des langues et les tests blancs

Mais pour préparer votre certificat de langue étrangère, vous avez aussi d’autres options qui ne nécessitent rien d’autre qu’un accès à Internet et un peu de patience. Duolingo est devenu une référence en la matière avec un large panel de langues offertes. Vous pouvez progresser à votre rythme en passant les niveaux. Certaines options payantes vous amènent à être en lien avec une personne native du pays en question et obtenir ainsi des retours constructifs. L’aspect participatif est génial et vous permet de vous impliquer dans une communauté grandissante. L’application permet de faire des petites avancées quotidiennes sans vous prendre trop de temps.
Vous avez également les tutoriels YouTube et les cours en ligne qui vous permettent de progresser dans la langue de votre choix. C’est aussi à vous de trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous.
Vous avez enfin des tests blancs que vous pouvez passer autant de fois que nécessaire pour évaluer votre niveau et vous assurer que vous serez prêt pour le jour J. Choisissez un site fiable qui propose des tests qui reflètent réellement les questions présentes dans le certificat que vous convoitez pour éviter les mauvaises surprises.

Pour le mot de la fin, exercez tous les jours ! L’apprentissage d’une langue est fastidieux, mais vous êtes déjà passé par là et vous n’aviez pas encore deux ans ! Vous pouvez donc le faire, il faut du temps, de la patience et de l’immersion !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.