Si tu es en seconde et que tu souhaites poursuivre des études générales, tu dois choisir trois spécialités pour ta première. Depuis la réforme du baccalauréat de 2021, les filières S, ES ou encore L ont disparu aux profits d’un tronc commun enrichi par des spécialités. Les élèves de seconde choisissent trois spécialités à étudier en première, dont deux seulement seront poursuivies en Terminale. Chaque spécialité sera étudiée pendant 4 heures en première et 6 heures en seconde, ce qui représente une part non-négligeable de l’enseignement total. Il existe 13 spécialités principales, mais certains établissements peuvent en proposer d’autres.

Ces spécialités doivent être choisies lors du deuxième conseil de classe de la seconde. C’est très tôt et tu fais peut-être partie des personnes qui ne savent pas encore ce qu’elles veulent faire plus tard. Ce n’est pas évident de faire des choix, d’autant qu’il est impossible de changer de spécialité en cours de cursus (à vérifier).

Dans cet article, nous faisons un état des lieux de la situation en reprenant les différentes spécialités proposées et en te donnant des conseils pour t’aider à choisir celles qui te correspondent le mieux.

La réforme du bac : une bonne chose ?

La réforme du bac a fait couler beaucoup d’encre. Les changements sont toujours difficiles à accepter, surtout dans des institutions aussi lourdes que l’éducation nationale. Le nouvel état des lieux est perturbant pour les professeurs, les parents et les élèves concernés, mais il apporte aussi des avantages.

Le dilemme du choix en seconde n’est pas nouveau. Il existait déjà dans l’ancien modèle avec le choix d’une filière à la fin de l’année, S, ES, L ou des filières plus techniques comme STI ou STT. Une fois que l’on avait entamé sa première, il était quasiment impossible de faire marche arrière et de changer, sauf en cas de résultats catastrophiques.

La réforme a apporté un peu de flexibilité. En effet, tu as désormais le choix entre plusieurs spécialités, ce qui te permet de choisir des matières qui n’ont rien à voir ensemble. Ainsi, tu peux à la fois choisir une spécialité artistique, littéraire et mathématique. À la fin de ta première, tu as le choix d’abandonner l’une de ses spécialités pour te concentrer sur les deux autres. Il est bien sûr possible qu’aucune des spécialités choisies ne te convienne, dans ce cas, il est encore possible de se réorienter vers une filière plus technique ou d’en parler avec ton principal pour voir ce qui peut se faire.

Pour rappel, les matières du tronc commun sont les suivantes : Français, Histoire-Géographie, enseignement moral et civique, enseignement scientifique, langues vivantes A et B et éducation physique et sportive.

Choisir ses filières

Tu as donc le choix parmi 13 filières différentes. C’est génial, mais choisir n’est pas une activité si simple que cela. Quand on dit oui à quelque chose, on dit généralement non à une autre chose et il est facile de le regretter.

Si tu sais ce que tu veux faire plus tard, le choix sera plus aisé. Les spécialités sont bien définies et il est facile de savoir lesquelles vont correspondre à l’emploi de tes rêves. Tu veux devenir ingénieur ? Choisis les spécialités SI, Mathématiques et Physique-Chimie. Tu veux être professeur ? Les sciences sociales et littéraires te conviendront mieux. Prof de sport ? La spécialité EPS est pour toi. Tu veux travailler pour le web ? La spécialité NSI est toute désignée pour toi.

Si tu ne sais pas quoi faire plus tard, c’est déjà un peu plus difficile. Rassure-toi, c’est tout à fait normal à 15 ou 16 ans de ne pas savoir ce qu’on veut faire plus quand on sera adulte. D’autant que le monde change et que de moins en moins de personnes ont des emplois uniques tout au long de leur vie. Nous évoluons tous et la société actuelle nous permet de revêtir plusieurs casquettes au cours de notre carrière professionnelle.

Si tu n’as pas de plan bien défini, nous te conseillons de faire en fonction de ce que tu aimes. Le lycée est une période cruciale, les dernières années avant l’âge adulte, mais aussi un tremplin pour obtenir certaines écoles à la sortie. Pour que ça fonctionne, il faut se sentir bien. Il n’y a pas de secrets, pour être un bon élève, il faut respecter trois règles d’or :

Ainsi, nous t’invitons à prendre le temps de choisir tes spécialités en fonction de tes passions, de tes centres d’intérêts ou des matières que tu as appréciées en seconde et au collège. Il est préférable de choisir une spécialité qui te fait plaisir plutôt que d’opter pour une matière qui semble plus sérieuse ou qui mène à un emploi mieux rémunéré. Des études en neurosciences ont prouvé que l’on apprend mieux dans les matières qui nous plaisent.

Se faire accompagner

Si le choix est trop difficile et que tu as plein de doutes, n’hésite pas à en parler autour de toi ! La famille reste en première ligne. Tes parents, tes frères et sœurs, tes grand-parents ou même des oncles ou des tantes peuvent t’aider en parlant de leurs professions, des matières qu’ils ont eux-mêmes choisies. Leurs retours d’expérience peuvent te permettre d’y voir plus clair.

Mais il y a aussi des personnes qui peuvent t’aider à l’intérieur du lycée. La conseillère d’orientation est entièrement dédiée à t’accompagner dans ce processus difficile. Elle connaît toutes les filières, tous les métiers et peut t’aider à y voir un peu plus clair dans les matières qui te correspondent.

Les professeurs peuvent aussi te conseiller. Si tu as des doutes sur une matière, tu peux aller voir ton professeur attitré qui pourra te parler un peu plus du cursus de la spécialité. Il te connaît déjà et c’est un avantage pour voir si la matière qu’il t’enseigne te correspond ou pas.

Enfin, tu peux aller dans un Centre régional d’information jeunesse. Renseigne-toi sur Internet pour savoir s’il y en a un dans ta ville. Tu y trouveras des conseillères d’orientation et des fiches techniques qui détaillent les différentes professions et les parcours universitaires.

N’hésite pas non plus à chercher des informations sur Internet. Tu as par exemple le site horizon2021 qui permet de choisir ses spécialités en fonction du métier qui nous intéresse.

Et si je me trompe ?

C’est le grand risque, celui qui fait peur et nous fait douter au moment de choisir ses spécialités. Si tu as choisi trois spécialités et qu’en première, aucune ne te convient, que peux-tu faire ?

Pas de panique. Tout d’abord, il faut comprendre que les proviseurs et les professeurs ne sont pas là pour t’embêter. Ils appliquent le règlement national et sont soumis à des règles internes qu’ils ne peuvent pas toujours faire évoluer. Mais leur objectif est le même que le tien : que ta scolarité se déroule au mieux.

Il est possible de changer de spécialités en première, mais cela est soumis à plusieurs conditions :

Changer de spécialité veut dire quitter une classe pour en intégrer une autre. Si elle est complète, c’est impossible.

Si les spécialités sont choisies aussi tôt dans l’année, c’est parce que ce n’est pas évident de faire l’emploi du temps avec tous les élèves. Un véritable casse-tête pour l’administration. Cela demande une organisation très complexe qui ne peut pas être chamboulée dès qu’un élève n’est pas content.

Tu ne peux pas changer de spécialité juste parce que tu en as envie. L’administration ne peut pas se permettre de répondre aux envies de tous les élèves. En revanche, tu peux avoir découvert quelque chose récemment, fait un stage pendant l’été ou eu une véritable révélation en visitant une entreprise. Dans ce cas-là, tu peux proposer un plan d’orientation défini en expliquant pourquoi il est important pour toi de changer de spécialité. Exemple : tu es allé à Kourou en Guyane et tu veux devenir astronaute. Tu veux troquer Littérature ancienne et Arts plastiques par SI et Physique Chimie. Il y a des chances pour que ça fonctionne !

Les lycées ne veulent pas avoir à faire à trop de changements, ainsi, il est important d’utiliser les premières semaines pour bien appréhender les différentes spécialités. Plus tu émettras le souhait de changer tôt et plus tu auras de chance d’être accepté.

Les différentes spécialités pour les premières générales

C’est l’une des spécialités les plus en vogue, elle permet d’accéder à de nombreuses filières qui demandent une connaissance approfondie des mathématiques. Il est à rappeler que les mathématiques ne font plus partie du tronc commun. Ainsi, si tu souhaites t’orienter vers une filière scientifique, c’est une spécialité obligatoire !

Tu y étudies l’algèbre, la géométrie, l’analyse et la résolution de problèmes, les probabilités et les statistiques, les algorithmes et la programmation.

La Physique-Chimie est une autre spécialité essentielle si tu souhaites poursuivre des études scientifiques. Comme les mathématiques, elle n’est plus enseignée de manière automatique dans le tronc commun. Toutes les sciences ont été regroupées dans la matière « enseignement scientifique ».

Tu y étudies tout ce qui est lié aux manifestations physiques dans le monde réel, l’électricité, les interactions entre les différents éléments, l’analyse du mouvement et de la gravité, l’étude des ondes, du magnétisme et des signaux.

C’est une spécialité complète qui peut apporter des connaissances utiles dans beaucoup de domaines du quotidien.

La NSI est la spécialité en vogue en ce moment. L’importance d’internet dans nos vies n’est plus à prouver et c’est un des domaines qui recrute le plus aujourd’hui. Tu peux partir dans la programmation, la création de sites Internet ou encore de jeux vidéo.

TU y étudies tout ce qui est lié à l’informatique, la programmation, les algorithmes, mais aussi le traitement des données et les thématiques de représentation.

Comme son nom l’indique, la spécialité SI permet de développer des compétences en lien avec le métier d’ingénieur. Mécanique, électronique, mais aussi autonomie, esprit d’initiative, capacités de modélisation et analyse critique.

Une spécialité pour aborder tout ce qui est lié à la vie : les écosystèmes, le corps humain, la biodiversité ou encore le système solaire. C’est une matière avec des expériences et des cas pratiques qui te permettent de mieux appréhender le monde dans lequel tu vis. Tu peux aussi en apprendre beaucoup sur ton corps et le fonctionnement de ton organisme.

La SVT aborde la science de la vie tandis que la spécialité biologie-écologie se concentre plus sur les enjeux environnementaux et l’étude de la situation écologique actuelle, l’impact de l’humain sur la vie, etc. Tu y apprends également des choses sur la communication et la technologie de l’information.

Une spécialité qui regroupe plusieurs disciplines qui nous aident à comprendre le monde contemporain. Tu y abordes notamment les enjeux sociaux, politiques et historiques qui façonnent le monde.

Cette matière permet d’apprendre une langue étrangère ou régionale suivant tes envies. TU y apprends aussi sur la culture du pays en question.

Cette spécialité est préférable pour les élèves ayant déjà opté pour le latin ou le grec en seconde.

Cette spécialité aborde des thèmes de réflexion sur l’humain et sa place dans le monde au travers de l’histoire.

Tu y étudies les dynamiques économiques et sociales qui définissent la manière dont sont gérées nos sociétés. Avec les mathématiques, c’est l’une des spécialités les plus choisies.

Cette spécialité regroupe plusieurs domaines comme la danse, la musique, les arts du cirque, le théâtre ou encore le cinéma.

En plus du tronc commun, tu peux choisir cette spécialité pour développer certaines compétences sportives. Elle n’est pas disponible dans tous les lycées.

D’autres spécialités peuvent être proposées suivant les établissements. Renseigne-toi auprès de tes professeurs ou des conseillères d’orientation. Il est important de commencer à te renseigner le plus tôt possible. Ces choix ne sont pas faciles à faire et il est préférable de s’y prendre en avance pour avoir le temps de se renseigner sur chaque spécialité. Nous te souhaitons une bonne année de seconde et des choix éclairés !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.