Si tu es au lycée, le bac est un moment très important pour toi, l’objectif ultime, l’examen à passer pour avoir accès aux universités et à toutes les écoles imaginables. Une échéance importante dans la vie de toute personne. Tout le monde se souvient du bac, et plus particulièrement du stress que cela engendre. Le brevet des collèges (note : lier notre article sur le brevet) est un petit aperçu qui permet de se frotter au monde de l’examen, mais c’est véritablement avec le bac que l’on rentre dans l’arène des grands ! Le baccalauréat, qu’il soit technologique ou général est essentiel pour passer aux études supérieures et les notes que tu obtiens peuvent également t’ouvrir certaines portes. C’est pourquoi il est tout aussi important de travailler régulièrement tout au long de ta première et de ta terminale que de réviser pour ton bac. En fait, en y regardant de plus près, les deux sont compatibles et peuvent même s’entraider. Plus tu seras régulier.ères dans tes études et plus tes examens seront faciles. C’est une règle. Dans cet article, nous avons d’autres conseils à te donner pour préparer au mieux ton baccalauréat.

Pourquoi je veux le bac déjà ?

C’est une question qui a l’air idiote comme ça, elle est pourtant très importante ! Te l’es-tu déjà posée ? Pourquoi as-tu envie d’avoir le bac ? Oui, je sais, tu n’as jamais vraiment eu besoin de te la poser. Du moment que l’on va au Lycée, il faut passer le bac, qu’on le veuille ou non. Cependant, cela n’empêche pas de réfléchir à ce qui peut te motiver à l’avoir. Si le bac reste une simple formalité, un truc qu’il faut faire comme passer le balai ou faire la vaisselle, il va être difficile de se motiver et d’y exceller. Pour cela, il faut voir un peu plus loin et se demander à quoi va nous servir le bac.

Nous t’invitons donc à réfléchir à ces quelques questions (liste non exhaustive) :
Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ?
Quel type d’études veux-tu poursuivre ?
De quel type de bac as-tu besoin ?
Est-ce important d’avoir de bons résultats pour atteindre tes objectifs ?

Si tu ne sais pas quoi faire plus tard, tu peux penser aux portes qui s’ouvrent avec le bac, l’université peut-être ou une école de commerce ? Si tu as des doutes, n’hésite pas à demander à des conseillers d’orientation au lycée ou à aller faire une visite au CRIJ (Centre régional d’information jeunesse) de ta ville. Ils sauront t’indiquer les différents cursus ou te questionner sur tes passions et trouver quel type d’emploi peut y correspondre.

Si tu n’as vraiment aucune idée sur la question ou sur ton avenir, tu peux juste te dire que le bac représente ton premier véritable examen. C’est une bonne opportunité pour mesurer tes acquis et voir comment tu te débrouilles avec la pression. Quoi que tu décides de faire à l’avenir, l’expérience du passage d’un examen et l’obtention du bac te seront utile. Sans compter que c’est une source de satisfaction personnelle… si tu arrives à le passer. Mais pour ça, pas de doutes que tu y arriveras, surtout si tu suis nos conseils à la lettre !

Un espace de travail adapté

Une fois que tu sais pourquoi tu veux passer ton bac, nous pouvons nous pencher sur le comment.
Premièrement, il faut un espace de travail adapté à tes révisions. Quoi, des révisions ? Oui, tu ne peux pas faire sans. Et pour bien réviser, il faut un espace calme, dégagé, avec le moins de distractions possible.

Idéalement, tu vis dans une maison avec une pièce dédiée essentiellement au travail. Tes parents ont peut-être dû se mettre au télétravail à cause (ou grâce, c’est selon) du Coronavirus. Si c’est le cas, demande-leur de te faire une petite place et travaille en même temps qu’eux. C’est toujours plus agréable lorsqu’on est plusieurs à travailler ensemble.

Si ce n’est pas le cas, aménage-toi un espace dans ta chambre en essayant de libérer ta vue de toute source de distraction. Un mur blanc, un bureau rangé avec le strict nécessaire pour tes révisions. Un ordinateur loin de toi ou en mode restrictions de jeux et autres vagabondages sur les réseaux sociaux. Le smartphone loin, très loin, dans un coffre-fort si possible !

Si c’est impossible d’avoir un tel espace dans ta chambre, essaye le salon. Pour cela assure-toi que personne n’y regarde la télé ou est en train de faire des activités qui t’empêcheraient de réviser.

Un emploi du temps bien défini

L’espace temps est tout aussi important, surtout si tu vis avec des frères et des sœurs… ou des parents particulièrement bruyants (chanteur d’opéra, bricoleur compulsif, etc). Il faut prévoir des plages horaires pour réviser. C’est un peu comme ton emploi du temps du lycée, sauf que celui-ci commence le matin quand tu te lèves et se termine quand tu te couches. Nous t’invitons fortement à le faire pour caser des heures de révisions dans ton emploi du temps sans pour autant sacrifier
d’autres activités.

Tu as sans doute très peu de temps dans tes journées et tu dois les optimiser au maximum. Les emplois du temps servent en partie à ça. Ils permettent également de se libérer de la charge mentale. Tout est écrit et ça libère l’esprit.

L’emploi du temps doit te permettre d’y inscrire tes moments de révisions. Nous conseillons d’en placer tous les jours en prenant une pause le week-end. Si tes semaines sont trop chargées, tu peux aussi en mettre pendant le week-end, le samedi matin par exemple. Il est important de comprendre que le cerveau fonctionne d’une telle manière qu’il peut retenir plus facilement l’information lorsqu’elle rentre graduellement et régulièrement. C’est pour cela qu’il est préférable de réviser tout au long de l’année plutôt que d’attendre les deux dernières semaines. L’autre avantage, c’est que les apprentissages resteront en toi plus longtemps.

Essaye avec au moins une demi-heure par jour. Tu peux essayer 45 minutes, mais nous te conseillons de faire des sessions courtes pour ne pas fatiguer ton esprit. Tu as déjà tes cours dans la journée et ton cerveau a une capacité limitée.

Pour les vacances, tu peux bien entendu changer ton emploi du temps en augmentant les moments de révisions. Tu peux faire des heures entières en tâchant de garder des espaces de respiration et de détente entre chaque session. Ces moments sont tout aussi importants. C’est pendant que l’esprit est au repos qu’il emmagasine ce qu’il a appris juste avant.

Des révisions planifiées (très) à l’avance

Comme expliqué ci-dessus, il faut absolument s’y prendre à l’avance, au moins 6 semaines avant le début de l’examen. Pourquoi ? Parce que ton cerveau ne peut pas assimiler tous les savoirs en une semaine, c’est scientifiquement impossible. Il fonctionne avec la répétition. Plus tu relis une phrase et plus elle rentre ta tête. Tu as bien dû le voir lorsque tu apprends les paroles de ta chanson préférée.

6 semaines est donc un minimum, mais si tu veux avoir un examen serein et efficace, nous te conseillons de commencer dès le premier mois des cours. En étalant tes révisions toute l’année, tu seras très préparé le jour de l’examen et il n’y a aucun doute que tu auras une très bonne moyenne.

Réviser ne veut pas dire potasser un cours, il y a plein de manières de réviser. Lorsque tu recopies ton cours ou que tu fais une fiche de lecture, tu es en train de préparer tes révisions. Ainsi, en choisissant de réviser toute l’année, tu t’astreins à mettre tes cours au propre tous les soirs et préparer des fiches de révisions régulièrement.

Des fiches de révisions

Qu’est-ce qu’une fiche de révision ? Un morceau de papier cartonné avec de jolis couleurs et le résumé d’un cours ou d’une partie de ce cours. Elles sont essentielles dans un parcours de révision efficace. En effet, tu ne peux pas retenir tout le contenu d’un cours. C’est humainement impossible. Tu peux en revanche faciliter l’accès aux apprentissages assimilés en utilisant des fiches de révisions.

Comment ça marche ? Tout d’abord, tu prends ton cours et tu le relis. C’est une première relecture qui te rappelle les enseignements. Ensuite, tu en fais une synthèse que tu écris sur la fiche de révisions. Il est préférable de n’y mettre que le plan du cours, les titres et les sous-titres, quelques mots-clés et éventuellement les phrases les plus importantes. Ce travail de synthèse permet d’assimiler en profondeur le cours. Ensuite, tu peux relire la fiche autant de fois que tu veux.

Les fiches colorées avec des titres de couleur différente sont plus agréables à lire. Plus la fiche est belle, plus tu auras envie de réviser.

Du soutien moral !

Il faut bien l’admettre, le plus dur avec le bac, c’est de garder le moral ! Il y a tellement de choses à apprendre et il est difficile de se dire que tu y arriveras un jour. D’autant que tu n’as aucune idée de ce qui tombera le jour J. Pour cela, il est essentiel de bien s’entourer. D’abord, tes parents seront sans doute enchantés de te soutenir. Si tu te décourages ou que tu es dans un de ces jours où rien ne fonctionne comme tu le veux, n’hésite pas à appeler à l’aide. Ils ont peut-être eu le bac ou un autre examen et ils pourront te faire profiter de leur expérience. Ils peuvent aussi t’accompagner et réviser avec toi.

En effet, l’apprentissage se fait mieux à plusieurs. L’une des meilleures manière de retenir un cours et d’en parler. À l’oral, on synthétise naturellement ce qu’on a appris. Si tes parents ne sont pas disponibles, demande à tes camarades de classe pour faire de sessions de révisions communes. Vous pourrez alors partager vos différents points de vue et vous rappelez les uns les autres de détails qui aurait pu échapper à certains. Les groupes d’études sont favorisés par les lycées. Tu peux demander à un professeur ou au CDI pour des salles qui peuvent être mises à disposition pour l’occasion.

Si tu te sens seul.e et dépasser par la charge de travail, tu peux aussi te tourner vers le soutien scolaire grâce à des professeurs particuliers formés pour aller à ton rythme et t’aider à y voir plus clair.

Bac blanc

Arriver le jour J sans savoir à quoi on a à faire est particulièrement angoissant. Heureusement, il y a un moyen très efficace de prévenir ce stress : en faisant des bacs blancs ! Tout d’abord, achète-toi des livres de révisions qui reprennent l’ensemble du contenu de tes cours et qui te proposent des exercices type bac à la fin de chaque section.
En plus de cela, demande à tes parents d’organiser des bacs blancs juste pour toi. L’école en organise un, mais tu peux en faire plus, avant ou après. Pour ne pas perdre trop de temps, tu peux par exemple, choisir le dimanche pour passer une épreuve, sciences, français, langues étrangères, etc.
Cela te permet de te faire une idée tout en t’entraînant en condition réelle à passer l’examen.

Un esprit sain dans un corps sain

Sans doute le conseil le plus important. Les révisions sont importantes et il faut être très sérieux.
Mais la vie ne se résume pas à cela. En dehors de tes heures de révisions, il est essentiel que tu te fasses plaisir et que tu t’amuses. Prends ton emploi du temps et donne autant d’importance aux moments de détentes qu’aux moments de révisions. Privilégie les activités extérieures qui défouleront ton corps et te permettront de respirer un peu d’air frais.

Nous te conseillons de limiter l’usage des écrans, sans pour autant rentrer dans la prohibition. Tout est question de modération. Pour reprendre le fameux adage ci-dessus, nous t’invitons aussi fortement à prendre soin de toi, en faisant des exercices physiques mais aussi en soignant ton alimentation. Avec le stress du bac, on peut avoir vite tendance à manger mal, trop sucré ou trop salé. Ces écarts affectent tes capacités intellectuelles. Il est aussi très important de bien dormir. C’est pendant les phases de sommeil que le cerveau assimile pleinement ce qu’il a appris pendant la journée.

Le bac est une échéance très importante dans la vie, mais en suivant tous ces conseils, il ne fait pas de doute que tu y parviendras. N’oublie pas que tu n’es pas seul.e et n’hésite pas à demander du
soutien !

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.